Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:18

Michel Bouquet (Renoir à la barbe presque pointue et au chapeau) Christa Théret (Andrée Hessling, le modèle) Vincent Rottiers (Pierre Renoir futur cinéaste)

 

 

C’est une très jeune fille qui vient aux « Collette » dans la propriété des Renoir, près de Cagne-sur mer. Elle s’appelle Andrée ; le vieux maître dit « une fille de nulle part recommandée par une morte, je la garde ». Andrée s’est laissé dire par la femme de Renoir, à présent décédée, que son époux cherchait un modèle.

Renoir dit encore au début du film «  près d’ici vit un peintre qui fuit les modèles, peint des pommes et des mannequins en bois. Moi je préfère le vivant ». Renoir se définit d’entrée de jeu comme l’anti-Cézanne. Reste à savoir ce qu’est ce vivant-là.

Si l’on pense que Cézanne est un grand peintre et que Renoir n’est que « joli », on se dit «  que suis-je venu faire dans ce film ? «.  Mais l’on reste. Car la peinture de Renoir est réconfortante. Et ce film imite la peinture de Renoir, en distillant un grand nombre d’exercices de style parfaitement réussis même si un peu trop appuyés.

Il n’y a pas que du Renoir, d’ailleurs,  on nous montre aussi une charogne d’animal, de jeunes soldats défigurés par la guerre, des tempêtes, le vieil homme souffrant et métamorphosé par la maladie( un peu de Cézanne donc), et cinq minutes de Toulouse-Lautrec, lorsque Pierre va rechercher Andrée dans un lupanar où elle s’était réfugiée, après leur brouille.

Les personnages ne sont pas idéalisés, le vieux maître n’est pas facile, il ne paie pas ses modèles, les femmes commencent modèles et finissent domestiques de la maison lorsqu’elles n’inspirent plus le maître.  Le petit Claude, « Coco » fils tardif de Renoir est en révolte. On n’a pas de peine à reconnaître le « gamin au vélo «  des frères Dardenne. Il a de la personnalité. Les acteurs sont tous bons y compris Michel Bouquet, bien sûr. Le seul vrai défaut du film, c’est qu’il ne raconte pas grand-chose… il n’y a pas d’intrigue véritable.

  Renoir a l

renoir 5ew3x 2evyl5

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Eléa 27/01/2013 18:19


Je suis d'accord avec toi, dans ce film il ne se passe rien et je ne me suis jamais autant ennuyée depuis des années en regardant un film .. ..

Dominique Poursin 28/01/2013 11:02



ça manque d'intrigue, mais dans l'ensemble, je ne me suis pas ennuyée. Les acteurs sont très bien, la photographie est belle, la mise en scène soignée. Rien d'original, mais pas mal de qualités,
à mon avis.



Anis 16/01/2013 13:27


J'avais vu une très belle expo à la cinémathèque entre la peinture de Renoir et le cinéma de l'autre Renoir et elle montrait bien comment la lumière était la même dans les deux arts.

Dominique Poursin 23/01/2013 10:52



Il y a tellement à voir à Paris!



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher