Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 13:21

Neiges du Kili 2

    Avec  Ariane Ascaride, JP Darroussin, Gérard Meylan, et des jeunes très bien : Anaïs Demoustier, par exemple ( la fille du couple de quinquagénaires) et Robinson Stévenin ( le commissaire)

 

Sur les chantiers maritimes de Marseille, on  doit se plier à ce qu’on appelle en politiquement correct un « plan social » : une vingtaine d’ouvriers sont mis au chômage « technique »pour que l’entreprise survive. Michel, syndicaliste engagé depuis toujours,  les a tirés au sort pour ne pas faire de jaloux, et mis son nom dans la boîte, ne voulant pas passer pour un privilégié.

Le voilà au chômage, en même temps que ses camarades. Un chômage soft, Michel est largement à l’abri du besoin, même s’il commence à s’ennuyer de rester à la maison.

Michel a  50 ans et une longue vie de combats sociaux derrière lui.  Il est proche de ses collègues . Sa femme  Anne-Claire, auxiliaire de vie, s’occupe d’une dame âgée, que sa fille délaisse, et lui offre une écoute psychologique, en plus des soins au ménage et à la personne. Le couple s’efforce de créer et maintenir du lien social, en famille et autour d’eux. Jusqu'à maintenant, cela leur a plutôt réussi. Leurs enfants les aiment, ils ont la joie de s’occuper sérieusement de leurs petits enfants,  et  beaucoup d’amis. Famille et amis leur ont offert un voyage en Tanzanie, au pied du Kilimandjaro, leur chanson préférée, chargée de souvenirs heureux.

 

 Le choix de la chanson  qui évoque la mort, autant que l'aventure, peut sembler étrange. Pourtant, s'ils avaient choisi "laissons la plage aux romantiques" du même Pascal Danel, cela n'aurait pas cadré avec leur côté combatif et le film n'aurait pas lieu d'être.

 

Au cours d’une partie de cartes avec leurs amis proches, deux individus cagoulés et armés les frappent, menacent, et  s’emparent de  leur économies et cartes de crédit.

Ils se rendent vite compte que l’un des voleurs est un collègue de Michel, jeune chômeur en situation très précaire.

On se remémore  la scène idyllique des trente ans de mariage, et le grand nombre des invités : beaucoup de gens ont vu la remise de la cassette pleine de billets, et entendu les louanges adressées à Michel et Anne-Claire. Des gens que le couple considère comme des amis, même ceux qu’ils  ne connaissent  que de vue. Une attitude qui  nous plaît,  tant elle s’oppose à cette obsession sécuritaire  qui sévit de nos jours.

 

neiges du Kili


Une attitude qui comportait des risques, que le couple doit à présent affronter.

Michel et Anne-Claire sont déstabilisés,  et forcés de se remettre en question…

Le film pose de vrais problèmes à la manière simple directe et vigoureuse de Guédiguian .

La séquence du braquage est bien amenée et surprend absolument.

Certaines caractéristiques  peuvent sembler peu crédibles : les deux enfants, qui ont toujours vécu livrés à eux-mêmes sans autre parent que le frère aîné, sont incroyablement bien élevés, polis, et ne sèchent jamais l’école ! Même le frère aîné n’a rien d’un voyou, de sorte que l’on s’étonne qu’il ait cédé à la tentation du braquage qui  n’est pas dans sa manière.

Une fin un peu trop édifiante, mais qui chez ce cinéaste ne me surprend pas vraiment. On a tout de même l’antagonisme : les enfants de Marie-Claire et Michel se plaignent énergiquement de leur décision finale, et en dévoilent l’irrationalité et les inconvénients.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher