Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 19:00

le monde à l'endroit

 

 

Seuil, 2012.

The World Made Straight, 2006.

 

En Caroline du nord, l’année 1962-63. Dans les environs d’Asheville, le comté de Madison.


Travis Shelton 17 ans, a quitté l’école. Il aide son père à s'occuper d'une plantation de tabac. Le vieux n’est jamais content, considère son garçon comme un bon à rien, et le bat volontiers. Travis est parti pêcher des truites pour les vendre, et se faire un peu d’argent de poche. Il tombe sur un champ où l’on cultive la marijuana. Après en avoir cueilli pas mal, il se met en contact avec Shank son ami pour les revendre. Shank l’amène chez Leonard Shuler. Leonard a l’âge d’être son père ; il vit dans un mobile home avec une femme toxicomane, deux chiens de chasse pas méchants du tout, des étagères pleines de livres, des disques de classique et country, et une belle Winchester.

  Renvoyé du collège où il enseignait l’histoire, Leonard est devenu dealer après avoir fait des tas de petits métiers. 

Lorsque Travis l’imprudent se fait coincer par les propriétaires du champ  de cannabis, Carlton Toomey et son fils, il  se réfugie chez Leonard, et se met à étudier et à lire, en vue de changer de vie. Une vie pas facile, les Toomey sont menaçants, le père de Travis le rejette, sa petite amie ne veut rien lui céder. Leonard voudrait qu’il réussisse là où il a échoué. Travis n’aime pas qu’on lui dicte sa conduite.

Une tragédie datant de la guerre de Sécession va symboliser l'antagonisme de Travis et Leonard. Leurs ancêtres n’étaient pas du même côté, et le massacre de Laurel Shelton pèse sur leur relation. Ils font des pèlerinages au lieu du massacre : Laurel Shelton est de ces lieux « qui te paraissent plus vrais que toi, donc, c’est qu’ils sont hantés ».

Travis s’est épris de David Shelton l’un de ses ancêtres, massacré là-bas à l’âge de douze ans.

Leonard affectionne son trisaïeul le docteur Candler, dont il possède le journal de bord ; le docteur Candler bon médecin et fin lettré, jeté dans cette guerre, fut-il coupable ? Et Leonard  qu’a-t-il été faire dans cette galère ?

Comment Travis le rebelle peut-il envisager son avenir ?

 


Un beau roman d’apprentissage, une langue  travaillée, poétique et abrupte, qui nous fait aimer cette terre montagneuse au climat rude et ses personnages tourmentés.

 

A écouter

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles
commenter cet article

commentaires

Guillome 06/10/2012 10:23


un écrivain que je découvre avec bonheur. J'ai beaucoup aimé! et effectivement un belle langue "poétique et abrupte".

Dominique Poursin 11/10/2012 10:35



un auteur à suivre!



keisha 24/09/2012 17:40


Tu peux paser Serena, moins convaincant.

Dominique Poursin 24/09/2012 18:03



A lire certains critiques j'ai eu l'impression que Serena était une de ces femmes fatales dont la compagnie m'ennuie, quel que soit le talent de l'auteur. Je n'ai jamais réussi à lire Blonde,
pourtant j'aime bien Oates...



dasola 23/09/2012 20:23


Bonsoir Dominique, merci pour ce billet qui m'a convaincue de le lire dès que possible. De cet écrivain, j'ai lu Serena: très bien. Bonne soirée.

Dominique Poursin 24/09/2012 17:38



J'aimais surtout le premier "Un pied au paradis". Celui-là est du même niveau.



keisha 17/09/2012 20:42


J'ai lu ses deux précédents, tu penses bien que je l'attends de pied ferme, celui là!

Dominique Poursin 24/09/2012 17:31



j'ai aimé Un pied au paradis, et celui-là, mais je ne suis pas tentée par Serena.



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher