Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 00:14


Royal Affair g-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

 

 

 

 

La jeune reine du Danemark exilée, écrit à ses deux enfants qu’on lui a soustrait fort jeunes. Elle raconte ses neuf ans de règne mouvementés qui s’achevèrent tragiquement, afin que ses enfants sachent la vérité.

Caroline, anglaise d’origine, arrive au Danemark fait connaissance de son époux. Christian est atteint de symptômes hystériques ( ou maniaques plutôt) sujets à des accès de violence, loufoquerie, bizarreries en tout genre, débauche affichée. Il a un petit quelque chose de l’Amadeus Mozart de Forman. Cependant, ne créant pas d’œuvre, il n’a rien pour se stabiliser.  La reine le fuit, et se consacre à l’héritier, puis à ses livres qui ne plaisent guère car ce sont les philosophes de l’Aufklärung .

L’insupportable Christian se voit attribuer un » médecin personnel » allemand , Johannes Strueesen, chargé de le distraire et de le modérer dans ses excès. Le médecin comprend son goût pour le théâtre et le jeu et œuvre à canaliser son énergie. Il a de l’influence sur lui. Une sorte de relation homosexuelle platonique s’instaure. Du moins pour Christian, car Johann n’a d’yeux que pour la reine… Libre penseur, il ne tarde pas à bien s’entendre avec elle, qui lui ouvre son cœur et son lit. Habile et idéaliste, Johann joue de son influence pour faire quelques réformes importantes dans le royaume : vaccination de la variole ; abolition du servage, début d’instruction du peuple, instauration de mesures d’hygiène… s’appuyant sur Christian, il fait virer tout le conseil d’état. Le roi c’est lui, et Christian le fou… ce jeu leur convient, d’ailleurs ils avaient commencé par jouer aux citations shakespeariennes.

Bien sûr la mère de Christian, et les gens du conseil d’état révoqué, vont faire cesser cet épisode insolite, d’autant plus vite que la liaison de Johann et Caroline s’ébruite et qu’une naissance s’en est suivie…

Film en costumes, romanesque, à la mise en scène classique, n’évitant pas les scènes voyantes, lyriques et mélodramatiques.

Film politique ?  Pas vraiment. Car Johann n’a pas eu le temps de bien régner ; ses idées philosophiques des "lumières" restent embryonnaires, l’aspect politique n’est pas développé. Sauf que très vite, « il faut de l’argent », et l’on commence à taxer les nobles, on voudrait s’attaquer au clergé, mais il est trop tard.

Dans l’ensemble, on est séduit et on ne s’ennuie pas. Mads Mikkelson a la présence qu’il faut. J’étais sûre d’avoir déjà vu cet acteur quelque part. Sa filmographie m’apprend qu’il a joué le viking muet  dans «  le guerrier silencieux » de Nicholas Refkin  Film qu’on peut trouver plus original que celui-là (quoique le côté ésotérique m’ait ennuyée).

 

L'histoire contée dans Royal Affair a aussi fait l'objet d'un roman " Le Médecin personnel du roi" de Pier-Olov Enquist, dont on peut lire la traduction française chez Actes sud.

 

Billet de Dasola

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

dasola 27/01/2013 20:39


Bonsoir Dominique, merci pour le lien sur le billet. Plusieurs semaines après l'avoir vu, je garde un excellent souvenir de ce film à costumes . C'est un genre de cinéma que j'apprécie beaucoup.
Bonne soirée.

Dominique Poursin 28/01/2013 10:58



Moi aussi j'ai un faible pour le cinéma à costumes avec de bonnes intrigues. Mad Mikkelson est très bon.



Anis 11/01/2013 18:13


J'avais vraaiment beaucoup aimé et l'histoire que je ne connaissais pas est passionnante.

Dominique Poursin 16/01/2013 10:44



Une bonne surprise cinématographique pour finir l'année!



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher