Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 23:09

1996, LP, 500 pages.

 


Regent'sParkCe bel endroit et ses environs servent  de cadre à des intrigues  dont l’une est  policière.

L’auteur nous présente le Parc ( lui aussi héros du récit) parle de sa conception par l’architecte Nash, de sa topographie assez spéciale : trois cercles qui ne se recoupent pas. Elle parle de l’inachèvement du parc ; des endroits favoris des touristes, des habitants du quartier, des SDF qui y ont élu domicile.


Mary garde une maison rupine sise autour du parc, le vieux couple de résident étant parti aux USA en lui laissant aussi un chien du genre Shi-tzu. Elle vient de quitter Alistair devenu violent et désagréable lorsqu’elle a fait un don de moelle osseuse par l’intermédiaire d’une association.

Mary n’est pas pratiquante d’une religion, nul dans sa famille n’a eu besoin de greffe. Simplement, elle a fait ce don « pour justifier sa propre existence ».

Ce qui est un peu curieux c’est qu’elle va bientôt connaître le receveur de ce don ( il me semblait que ce devrait être anonyme). C’est un homme et bien sûr Alistair est jaloux.

 


C'est que Mary est talentueuse : elle a fondé avec une amie  un petit Musée annexe du Sherloc Holmes,  dédié à cette célèbre princesse de Bohème qu’aurait aimé le détective, et qui d’ailleurs n’a jamais existé. Leur affaire fonctionne très bien!

Dans sa nouvelle demeure elle s’aperçoit qu’un homme âgé, Bean, vient chercher son chien tous les jours pour le promener. Il en promène six de taille et races différentes trois fois par jours.

Lorsqu’elle va au musée, elle croise à présent, un curieux SDF, à l’accent d’Oxford, qui passe sont temps à lire ; volontairement à la rue depuis qu’il a perdu femme et enfants.

Peu importe, elle va rencontrer Léo Nash, celui qu’elle a sauvé…

Mais dès le lendemain, on retrouve un SDF empalé sur les grilles du Parc. Et Léo Nash s’avère une personnalité curieuse, irrésistible et fuyante à la fois...


C’est pour l’auteur l'occasionde décrire plusieurs milieux sociaux, en même temps que de plonger son lecteur dans des intrigues mêlées particulièrement retorses!  L’ensemble est plutôt bon.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers
commenter cet article

commentaires

A_girl_from_earth 10/08/2011 00:27



J'aime vraiment beaucoup le style de Ruth Rendell bien que je n'ai pas tout lu d'elle. Ça me tenterait bien de me replonger dans son univers. Avec ce roman peut-être...?



Dominique Poursin 13/08/2011 21:37



Oui, ce roman se laisse lire avec plaisir et intérêt.



Mango 09/08/2011 09:24



Voilà que je commence  à me prendre au jeu ...policier de ton résumé! Ce Léon Nash tout de même, ne serait-il pas particulièrement odieux? Tous mes soupçons se portent déjà vers lui: Un
receveur d'organe qui devient un ingrat criminel? Mais pourquoi? 


Tu vois, ça y'est , tu m'as donné envie de lire ce  thriller! De toutes façons, j'ai toujours aimé les livres de cette femme. 



Dominique Poursin 09/08/2011 14:45



Tu me fais plaisir! On dirait que pour une fois je n'ai pas raté mon résumé! Qui est Léon Nash et que mijote-t-il? C'est une des questions  que l'on se pose... le suspens ne manque pas!



Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher