Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 17:41

avant d'aller dormir

 

 

Sonatine, 2011, 375 pages

Une femme se réveille un matin amnésique. Elle ne reconnaît pas le lit, ni la chambre dans laquelle elle a dormi. Ni l’homme qui dort à ses côtés. Il est bien trop âgé pour elle ! A-t-elle bu la veille ? Dans le miroir de la salle de bain, elle se reconnaît,  mais avec au moins vingt ans de plus !

Elle apprend de l’homme à ses côtés, qu’elle s’appelle Christine Lucas, et a perdu la mémoire longtemps auparavant, lors d’un accident suivi d’une commotion cérébrale. Elle se souvient de ce qui lui arrive pendant le jour, mais a tout oublié le matin suivant.

  Lui, est son mari : Ben. Il lui montre des photos d’eux plus jeunes.

Dans la matinée, Christine effrayée de sa situation, a jugé plus prudent de rester à la maison, pendant que Ben est parti travailler. Elle tente d’avoir des souvenirs personnels mais rien ne vient.

Tout à coup, son portable sonne. Le correspondant dit s’appeler le docteur Nash. Il est spécialiste des troubles de la mémoire, et aide Christine à s’y retrouver.  

Nous nous voyons plusieurs fois par semaine, apprend-il à l’infortunée héroïne, et vous tenez un journal des événements de chaque jour et des souvenirs qui vous viennent, que vous cachez dans votre armoire.  Christine est bien aise de trouver le journal. Cela va lui donner une identité et des informations sur elle, ces derniers jours. Ainsi qu’au lecteur…

Tout cela se répète quotidiennement. Et il ne faut pas montrer le journal à Ben. En effet, elle ne tarde pas à y lire, que les souvenirs qui lui reviennent et qu’elle y consigne, contredisent plus ou moins ce que Ben lui apprend. Il ne voulait pas qu’elle consulte le Dr Nash, ce qu’elle fait en cachette. 


Un thriller plutôt qu’un policier. On ne tarde pas à comprendre la vérité, mais on est avide de savoir les détails, et comment la situation va évoluer. Ce n’est pas un mauvais livre, mais, dans le but de faire mijoter le lecteur dans un maximum de suspense, l’auteur commet beaucoup de répétitions pénibles. Bien sûr le fait de répéter la même chose tous les jours avec des variantes fait partie de cette intrigue spéciale où l’héroïne oublie tout du jour au lendemain. Mais l’auteur en abuse parfois.

Le mot «  désolé(é) » apparaît bien trop souvent. L’une des protagonistes de l’histoire commence toutes ses phrases par « Putain ! » ce qui m’énerve considérablement. On peut aussi voir dans cette histoire une leçon de morale…

 Before I Go to Sleep est le premier roman de Stevens  J Watson, L’histoire se déroule en Angleterre, aux alentours de Londres, à Londres et à Brighton. Mais ne vous attendez pas à des descriptions de ville et de paysages ni à une ambiance british…

Partager cet article
Repost0

commentaires

A_girl_from_earth 03/11/2012 21:29


J'avais vraiment beaucoup aimé, particulièrement parce que les intrigues basées sur des personnages amnésiques me fascinent toujours. Pas évident de développer une intrigue bien ficelée dans ce
contexte, et je trouve que l'auteur s'en est vraiment bien sorti. 

Dominique Poursin 10/11/2012 17:09



Le sujet a été tellement traité que l'on s'étonne de se laisser encore prendre, mais c'est vrai que ce roman se laisse lire sans ennui.



Anis 18/10/2012 20:58


Le thème a été énormément exploité ceci dit.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher