Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 19:21

Le roman est situé aux Etats-Unis à Aurora, petite ville du New Hampshire, cité côtière avec de belles plages de sable.

En 2008, le jardinier trouve un squelette dans les plates-bandes de Goose Cover, la propriété d’Harry Québert, professeur d’université retraité, auteur de romans d’amour très fleur bleue. Harry est écroué. D’ailleurs, en 1975, il avait fréquenté Nola Kellergan, la fille du Pasteur, alors âgée de 15 ans. Le squelette c’est ce qui reste de Nola, et il a été retrouvé avec un manuscrit : le roman d’amour d’Harry Québert à elle dédiée.

Harry n’a qu’un ami : Marcus, ancien étudiant à lui, qui se considère comme son fils spirituel, et vole à son secours. Il va enquêter avec l’aide du sergent Gahalwood ( le seul personnage qui m’ait plu dans ce roman) . Ce policier l’appelle plaisamment « l’écrivain ». En effet, Marcus a écrit lui aussi, au moins un premier roman, genre « best-seller », et signé pour plusieurs autres. L’enquête sur Nola peut lui fournir un sujet pour un nouveau livre.

Dans ce roman, on peut suivre un polar bien conduit, avec beaucoup de suspects aux motivations variées, des rebondissements, du suspense, tout ce qu’on demande à un bon polar.

Mais il n’est pas paru dans une collection policière…

C’est que l’auteur a rallongé la sauce impunément : il consacre un très grand nombre de pages à l’enfance et l’adolescence de Marcus (qui n’ont rien de caractéristiques) puis à la relation de Marcus et Harry son prof (en gros, ils font de la boxe ensemble, et se demandent comment écrire de bons livres, mais sans aborder les problèmes auxquels on s’attendrait : style, narration, composition, situation dans la littérature…)

Puis il est beaucoup question d’amour, de l’amour sentimental, sans désir sexuel, des litres de serments et déclarations sont déversées par divers protagonistes à l’oral et à l’écrit, et cela ne fait qu’irriter le lecteur, qui se prend à sauter plein de pages. De temps en temps, des éléments relatifs à l’enquête réapparaissent : l’affaire au sujet des père et mère de Nola relance l’intérêt.

Si le roman s’en était tenu à l’intrigue policière, il eût été bon. En l’occurrence, il n’est que moyen, et ce que l’auteur a rajouté pour faire « roman tout court », vraiment médiocre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

dominique 23/08/2013 10:13

Il a reçu pas moins de deux prix littéraires !

Anis 21/08/2013 15:09

Vraiment je ne suis pas tenté par ce roman malgré les éloge dont il a fait l'objet.

keisha 21/08/2013 08:27

Abandon avant la page 100... Trop lent à mon goût.Et pas prenant.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher