Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 10:51

 

 

Autrefois , on utilisait beaucoup la cuvette du lavabo : on se savonnait  le soir , de pied en cap avec un ustensile appelé «  gant de toilette » (un carré en tissu éponge) : il ya avait le gant « pour le visage » et le corps et celui  pour les parties inférieures ( dit «  le gant pour les fesses » dans le meilleur des cas). Le gant était lavé et essoré à la machine avec le reste du linge, tous les trois quatre jours ( ou moins ?). les serviettes de toilette pareil et si l’on était chic on les coordonnait. En principe le gant et la serviette « pour le visage » était plus claires de couleur que les autres.

 et un savon ou une savonnette ; le savon était toujours solide. Seul le shampoing existait couramment sous forme de gel ou de liquide.

Le matin on se débarbouillait, pas plus. Sauf si on n’avait pas école. Là on était censé en faire davantage.

La cuvette du lavabo servait aussi à baigner des poupées ou des créatures diverses en caoutchouc, mais pas toujours.  A vrai dire on y foutait n’importe quel jouet. Il fallait bien qu’ils goûtent eux aussi les joies de l’eau. S’ils se noyaient ou avaient froid on les ensevelissait dans la serviette de toilette (celle des fesses). Il faut dire qu’en ces temps là, lorsqu’on remplissait la cuvette du lavabo, et qu’on obturait l’orifice de vidange… miracle !...l’eau restait dans la cuvette le temps qu’on voulait. Ça ne fuyait que très peu.  

Pour faire naviguer de petits bateaux et mimer des expéditions en mer, on utilisait le bidet. Soit un appareil sanitaire court sur pattes, qui obligeait à se baisser, mais rendait les mêmes services que le lavabo. On croyait à tort que le bidet avait plus de contenance que le lavabo. Ce même bidet servait à se laver les pieds en cas de besoin. La nuit, on allait faire pipi dedans, les toilettes étaient toujours trop loin. Les adultes s’y lavaient les parties. On voyait ça dans le trou de la serrure. Quelle drôle d’idée ! Quelquefois l’adulte fonçait sur nous en pleine journée : « je voudrais mon bidet, enlevez-moi tous ces trucs ! «  L’adulte faisait aussi tremper du petit linge, ou des chaussettes dans le bidet.

Chez mes grands-parents, on rêvait de capturer une des poules et de la baigner dans le bidet. Problème les poules étaient dans un enclos relativement loin de la maison et la salle de bain au premier étage. On n’a pas réussi.

Maintenant, cela n’existe plus. Pourtant, j’ai rencontré un bidet il y a deux ans dans un studio de location à Rome. J’y ai fait tremper du petit linge, mais pour le reste, j’en avais perdu l’usage.

On se lavait les cheveux (on disait plus souvent « se laver la tête ») au-dessus de la baignoire avec l’aide de la douche.

On se prenait un bain le jeudi en matinée (pour ceux du Primaire) et en fin d’après midi ( pour ceux du Secondaire).  Le dimanche, on prenait un bain aussi. Le matin ou le soir. On avait la radio allumée quelque part assez loin de la baignoire, sur un guéridon sec. Souvent Europe 1, SLC ou Campus. On rêvassait une heure ou plus dans cette baignoire. La douche servait à se rincer ( et à laver la tête).

On se douchait parfois dans la semaine, en certaines occasions. Si on avait eu Gym et que pour une fois on n’avait pas séché. Si on avait couru longtemps pour quelque raison que ce soit. Si on s’était occupé du jardin ( chez les grands-parents) si on était tombé dans un flaque sur un truc boueux. Si on avait parcouru la capitale en tous sens ( soit pour des visites, soit pour le shopping)  car cela fait suer.

Si on avait fait des efforts physiques n’importe lesquels…

 

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans ablutions
commenter cet article

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher