Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 09:13

Ça fait maintenant trois ans et demi que je blogue .Il ya là 667 articles dont  290 pour la littérature, 80 pour le cinéma,  75 pour les écrits de fiction, et le reste, ( jeux, tags challenge, parodies diverses, images, remarques sur l'actualité ...) existe aussi.

 

 

J'ai  publié pratiquement tous les mois de dix à trente articles (dont plusieurs sont tout à fait estimables) sauf en février 2006,où je n'avais pas de connexion, et en Juillet 2008 où, ulcérée, je n'ai édité que huit articles. Malgré tout, je n'ai jamais acquis le mode Privilège, et surtout, je n'ai toujours que très peu de visiteurs. Les efforts de certaines bloggeuses ( Dasola, Keisha, Rose...que je remercie) pour animer les commentaires, vraiment je  ne sais comment les remercier,  mais cela ne suffit pas.

Comme le disait Eegguab, en  arrêtant son blog, (mais aussi c'est plus surprenant... Fashion  a repris la même comparaison, dans son dernier billet) , c'est comme le Désert de Tartares, on attend, on attend, et il ne se passe rien. Qu'est-ce qu'on attend ?

«  L'ennemi qui me fera héros » répond Brel.

......et puis on meurt, en se demandant si l'ennemi est venu ou pas ? S'il s'est passé quelque chose ? Si on a vécu ?

 

Et puis Ed a cessé de venir sur mon blog en 2009, alors que je continuais à fréquenter le sien. Ce fait m'a beaucoup chagrinée. J'ai l'impression d'être vraiment nulle.

 

Je n'ai pas répondu à certaines avances.  On  ne peut pas aimer tout le monde. Le nombre de ceux qui n'ont pas répondu aux miennes est bien plus élevé.

 

Pour finir, j'indique que je ne suis pas sotte, j'ai fait de bonnes études, j'ai beaucoup appris, je suis assez cultivée, je suis une vraie littéraire, je ne mérite pas d'avoir figuré tout le temps dans le ghetto.

 

Exit.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 00:51


Lorsque Jésus pressentit ce que serait la Cène, il dit à son Père qui était dans les cieux :


" Non, je ne puis supporter ce repas-là, je ne veux point être trahi par un de mes amis ; éloigne de moi ce calice! je voudrais une collation sympa comme les noces de Cana"


" Pas question, répliqua le Seigneur, afin que ma Parole s'accomplisse, tu devras obéir. Il n'y aura pas de Cana bis! "
Et il le répéta avec détermination...


Cependant les disciples de Jésus  avaient coutume de mâchonner d'une plante ( le chanvre) dont ils ignoraient le nom, et  qu'ils cueillaient dans les champs avoisinants, pour se désennuyer, car cette activité leur produisait des sensations agréables.

Ils entendirent  cet échange de propos entre Dieu et leur Maître, et se sentirent visés. Les avis du Seigneur les concernaient aussi, comme Jésus le leur avait déjà maintes fois signifié.


Ils craignaient de faire quelque chose d'interdit en mâchant cette plante, tant nous sommes habitués à penser que tout plaisir est coupable, et crurent comprendre que Dieu leur disait d'y renoncer avec son " Pas de Cana bis!".


Ils n'y renoncèrent pas tant que cela d'ailleurs, mais pensèrent que le nom de cette plante était " Canabis" et le nom lui resta.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 10:59

Au Guiliguili l'an zéro neuf. Je vous souhaite beaucoup de chatouillis.

Banané Banesanté tousskevoudéziré

Citation : «  Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire »c'est ma citation

Dortmunder : il a trépassé (voir Westlake)

Eco Umberto : bientôt 79 ans ! Santé !

Froid

Honte et dignité (Dag Solstad): c'est la prochaine chronique de livre sur ce blog. J'ouvre pour l'occasion une catégorie « littérature scandinave ».

Ishiguro Kazuo : auteur découvert en 2008 grâce à Rose.

J : Joan Miro

J

Liste : les 1001 livres qu'il faut avoir lus, les 1001 conneries qu'il ne faut pas avoir dites, les 1001 nuits qu'il faut avoir veillées, Les 1001 blogs à visiter toutes les semaines. 

Monsieur «  Un monsieur attendait  ».  C'est ma chanson préférée.

Nuit : elles sont longues et pas bonnes.

 

:

Otto Dix

O

 

Poe ( Edgar) trois cents ans le 19 janvier. Préparez une chronique.


Quatre cent  trente six : le nombre de cartes postales que je possède.


Routes de l'imaginaires ( les) un roman néerlandais  que je viens de terminer. Pour que ma catégorie «  littérature néerlandaise » compte plus d'une chronique.


Pinter (Harold) : il est mort juste avant 2009. J'ai emprunté une de ses pièces, l'Anniversaire.

Salinger (Jérôme-David) il a eu 90 ans le 1er janvier (vous vous souvenez de l'Attrape-cœur ? Salinger a aussi écrit un recueil de nouvelles (le Poisson-banane) lui qui est Capricorne... !


Trois ans : pour ce blog, qui a donc vécu  1096 nuits.  Encore un effort !

U

Vian Boris cinquante ans à avoir du vent sur les os.


Westlake (Donald) : cet auteur de romans policier n'a pas réveillonné car il est mort. Vous pouvez relire mes 3 chroniques de Westlake, elles sont courtes mais bonnes.

Je vais relire un Westlake cette année.


Xanthippe : c'est la femme de Socrate. Non, elle n'a rien écrit. Vous ne pouvez pas la mettre dans votre challenge pour les X.


Ylipe:  " C'est quand on a tout que le reste vous manque" Vous pouvez le mettre dans votre Challenge, il a écrit sous ce nom-là et sous un autre.


Zorro : c'est donc lui le papa de la petite Zohra Dati !


Partager cet article
Repost0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 00:32
 

 
 
 
 
Jonathan Trigell Jeux d'enfants Gallimard ( Noire)
 
 
Laurent Mauvignier « Seuls »
   
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 00:05

A bord du Darjeeling Limited de  Wes Anderson  Un thé mal infusé. Un film que j'ai trouvé complètement débile, pas drôle du tout, plein de clichés... auquel j'attribuerai le grand prix de la bêtise. Une chance que je n'ai pas quitté la salle.

Mais pour rester impartiale je vous propose la critique du  .Dr Orlov qui le défend bien.


Dans la vie de  Philippe Faucon. Entre deux femmes de religion et de classes sociales différents, et même à priori opposées,  se développe un respect mutuel et une amitié. On veut y croire.

Chronique de Laterna Magica


Entre les murs de Laurent Cantet. Un film qui milite intelligemment pour la défense du service public, très menacé dans l'Education Nationale comme ailleurs, et pour la laïcité aussi. Un film essentiel.


Funny Games US de Michael Hanecke. Les deux jeunes tortionnaires ont l'air stupide. J'ai même eu l'impression que c'était des robots. Le film montre la violence à l'état pur,  des bourreaux, des victimes, il y a un embryon de suspense, à cause du petit garçon qui réussit à s'échapper. Je n'ai pas réussi à éprouver quoi que ce soit pour la jeune actrice Naomi Watts qui pourtant en fait des tonnes. C'est bizarre, elle ne me touche pas (déjà dans Mulholland Drive, je m'en étais étonnée).

J'ai bien aimé «  Caché » mais ce film là je m'en serais bien passée.


Home d'Ursula Meier. Je ne l'ai vu chroniqué sur aucun blog. C'est un premier film sur le naufrage d'une famille déjà un peu bizarre au départ.

Je suis allée le voir à cause du sujet. Une famille découvre que la route qui longe la maison, se remplit de bagnoles petit à petit jusqu'à compromettre la vie des habitants. C'est exactement ce qui nous est arrivé à La Frette, la route qui longe le quai de seine, peu fréquentée lors de notre emménagement en 1986, s'est transformée en autoroute au cours des années, viciant l'atmosphère, attaquant les arbres, faisant trembler les vitres et les murs, et bourdonner les oreilles à longueur de journée, et rendant dangereuse la traversée de la route.

Le film est différent mais m'a vivement intéressée.


Into the wild de Sean Penn. C'est un film dont j'attendais beaucoup et qui m'a déçue en partie, mais, avec le temps, je me rends compte qu'il me reste des paysages et des scènes en tête, que la fin du film me hante toujours et que j'ai envie de lire le bouquin. Je pense qu'il est meilleur que ce que j'en ai dit.


It's a free world de Ken Loach. Un de mes préférés de l'année. L'analyse par Ken Loach de la manière dont les exploités se retrouvent à profiter des plus malheureux qu'eux est magistrale. L'héroïne, vive, intelligente, brillante, me plaît beaucoup. Tous les personnages sont bien vus.


Jar city de Balthazar Kormakur. D'après le roman d'Indridason «  La Cité des jarres ».

Ce sont surtout les couleurs qui m'ont plu, vertes grises galauques à souhait,  et la façon de filmer les rats, les conduites d'eau, les corps à la morgue.

Le petit cimetière, un suicide sur une tombe ouverte,  à côté de la mer déchaînée, est très romantique.


Juno de Jason Reitman. Un film sympathique, un personnage  attachant, une bonne comédienne, une musique séduisante... si ce n'est que la propagande pro-life est à l'oeuvre dans ce film, ce qui est pour le moins gênant.


L'Empreinte de l'ange de Saffy Nebou, ce film laisse croire qu'une femme puisse reconnaître sept ans plus tard, sa petite fille qui lui a été retirée à l'âge de cinq jours. Je n'apprécie pas que l'on laisse croire qu'un « instinct quelconque » ou « un appel des gènes », ait guidé Elsa (Catherine Frot) vers sa petite fille. La croyance en l'instinct maternel comme animalité est un préjugé dangereux.


C'est bien plutôt la femme qui la lui a volée qu'elle a reconnue, puisqu'elles s'étaient croisées à la maternité. D'ailleurs, le meilleur du film c'est l'affrontement voilé puis ouvert entre les deux femmes. La fin m'a plu davantage.

.   

L'Homme de Londres de Bela Tarr. De très belles photos. A première vue, beaucoup d'angoisse,  un effort pour coller de près à ce que j'appellerai un cauchemar en noir et blanc. Mes rêves ressemblent aux siens.


La Graine et le mulet d'Abdellatif Kechiche un beau film d'atmosphère.


La Vie moderne de Raymond Depardon. Des paysages amgnifiques, et des paysans de tous les âges filmés avec empathie, dont le metteur en scène fait des êtres d'exception, rien que par le traitement de l'image. Des portraits inoubliables.

La chronique d'Edisdead.


Le Crime est notre affaire de Pascal Thomas.

Il reprend l'intrigue du « train de Paddington  à 16h 40 », une enquête de miss Marple. Mais c'est le couple Dussolier / Frot que l'on voit s'épanouir sur l'écran. Catherine Frot est à son affaire dans le comique. Je n'ai pas reconnu Annie Cordy. Chiara Mastroianni reste dans le registre tragique,  et ne laisse pas oublier qu'il s'agit d'une famille qui se déchire pour de sordides histoires.


Le Silence de Lorna de Luc et Jean-¨Pierre Dardenne. Un de mes préférés.


Le Visiteur de Tom Mc Carthy. Un film un peu ennuyeux même s'il veut servir une bonne cause. Le traitement abject par le gouvernement,  des immigrés que l'on force à rester clandestins,  que l'on expulse dès que possible dans un pays totalitaire où la prison et la mort les attendent.

Chronique Acide critique   plus enthousiaste que moi.


No Country For Old Men  d'Ethan et Joel Cohen. Je n'aime qu'à moitié les films des frères Coen pour ce que j'en ai vu (Fargo,O' Brothers, Lady Killers) celui-là je l'aime vraiment.


Quatre nuits avec Anna de Jerzy Skolimovski . Un film intimiste, intéressant.


Rendez-vous à Brick Lane de Sarah Bavron. Sujet : l'immigration à Londres.

  Ouais.


Séraphine de Martin Provost . Servante chez une bourgeoise,( évidemment stupide méchante et snob...)Séraphine, comme son nom l'indique, est une créature divine ( ce fait est souligné par son physique lourd, grossier, ingrat, son enracinement à la Terre natale). Elle est visionnaire, et peint des végétaux en les magnifiant. Un collectionneur lui donne sa chance, mais Séraphine est prise de délire maniaque alors même que le monde autour d'elle sombre dans la dépression (crise de 29). Il y a de belles scènes ( Séraphine dans un arbre, dans l'Oise à se baigner, la vieille ville de Senlis à l'aube). Je ne suis pas fan du genre de peinture de Séraphine mais  le film fait oublier ce détail.

lire la chronique de Dasola


Sweeny Todd le barbier diabolique de Tim Burton C'était mon premier Tim Burton et je n'aime pas trop les comédies musicales ( à part une Chambre en ville de Jacques Demy) ces gens qui se mettent à chanter tout d'un coup... le film  est très stylisé...

chronique de Shin, intéressante, documentée.


There Will Be Blood
 de Paul Thomas Anderson.  M'a beaucoup impressionnée; tout le monde en a dit du bien, moi aussi.Les effets obtenus sont indéniables, surtout le silence partagé avec  le gamin devenu sourd. 
.Eeguab  n'a pas trop aimé.


C'est la première fois que j'utilise les smileys. je ne sais pas ce que signifient certains?? Donc je les colle un peu au hasard...Qu'est-ce qu'on veut dire avec les lunettes noires?

Je n'ai pas vu " Cristina " de Woody Allen, ni " Valse avec Bachir", et pas non plus " Conte de Noël". Ce n'est pas faute d'envie...  si Papa Noel me lit, qu'il m'envoie donc des DVD, d'ici demain, il est encore temps.

Voici mes souliers

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 16:28

J'ai posté 100 articles depuis le 29 mai 2008.

En fait,  j'en ai posté 106.

 Six articles qui n'avaient pratiquement jamais été lus, ont été rediffusés. J'en ai eu marre, que tant d'articles aient été enterrés si vite, sans avoir vécu, comme mort-nés.

Cinq ont trouvé des commentateurs, et ont reçu un peu plus de visites que lors de leur première apparition. Cinq born again. Un seul a échoué.

La rediffusion, dans l'ensemble, c'est valable. Je pense la pratiquer encore.


Vous ne vous en apercevrez pas, dans la mesure où il s'agit d'articles qui sont passés inaperçus, postés entre janvier 2006 et septembre 2007. Durant cette période, il n'y avait pratiquement pas de commentaires sur ce blog, qui était quasi-désert.  La plupart des visites n'étaient que de simples clics.


Certains articles ont été cliqués de cinq cent à mille fois. Ce sont les articles portant sur des oeuvres classiques ou des oeuvres qu'on lit en ce moment. Que les élèves lisent en classe et pour lesquelles ils cherchent des copié/collés. La Princesse de Clève est très cliquée, Le Nom de la rose aussi.


Ils sont cliqués pour autant que le titre soit  celui de l'oeuvre en question. Sinon, tintin! Par exemple, un des mes articles s'intitule " Fanny Price, valeur matérielle ou sprituelle?" ; il portait sur ou roman de Jane Austen "Mansfield Park". Fanny Price est l'héroïne de ce roman. J'aimais bien ce titre, mais on ne lit pas l'article parce que le titre ne parle pas à google.

Un autre de mes titres fabriqués, " Aujourd'hui on va mourir",  porte sur le film " Elephant" de Gus Van Sant. C'est une réplique du film. Pas célèbre, bien sûr. Cela n'a pas pris.

Si l'on compose des titres soi-même, on n'est pas lu. Si l'on parle d'oeuvres mal connues on n'est pas lu. Pas cliqué.

 



Il y a eu 211 commentaires postés, depuis le 29 mai. Dont 3 sont écrits par des gens qui viennent proposer leur sites, mais sans se donner la peine de commenter l'article où ils se posent, et 3 ont été écrits par moi-même, spontanément, en me relisant.

Pour les autres interventions, c'est Keisha (33 commentaires) qui est  ma lectrice la plus fervente, devant Dasola (27 commentaires) et Rose (17). Un grand merci à elles trois, et à tous les autres, bien sûr.



Pourquoi tous ces chiffres ? C'est que je n'ai pas l'impression d'avoir pris la parole, d'avoir occupé un espace, je ne fais que mettre en ligne des lectures à la suite les unes des autres ; chaque nouvel article pousse le précédent vers le néant ;  il y a quelque chose d'absurde à faire cela...


J'ai eu le désir d'un projet plus varié, plus ambitieux, comme en témoigne la  grande variété des catégories. Mais rien de tout cela ne fonctionne. Images, humour, jeux, fiction, journal de vacances, réflexions personnelles, actualité...la mayonnaise ne prend pas.








Partager cet article
Repost0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 14:45

 

C'est un tag  que j'ai trouvé chez Keisha et que je m'attribue... répondre à quelques questions sur ses pratiques de lecture et en rajouter une.



-Plutôt corne ou marque page?

Marque page. J'en possède une cinquantaine.


. As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

Je me souviens du livre «  Ce monde où nous vivons » que j'ai reçu en cadeau étant petite avec de nombreuses illustrations, et des textes sur les étoiles, les pays, les mers les fleuves les animaux, et même quelques hommes ici ou là. Il m'avait fait grande impression. Ainsi que le Petit Larousse (de 1961, je l'ai toujours). Et plus tard le Dictionnaire d'histoire universelle de Michel Mourre en deux volumes.   

Il ya aussi le Dictionnaire des mythologies d'Yves Bonnefoy, très bien illustré, que m'a offert mon conjoint en 1981. Le dictionnaire thématique des littératures de Jacques Demougin chez Larousse...



. Lis-tu dans ton bain? Non, depuis que j'ai failli noyer Robinson, ça m'a douchée.


. As-tu déjà pensé à écrire un livre?   J'ai écrit beaucoup de récits, courts, moyens, et longs. Je n'ai pas eu de vrais lecteurs. A présent, j'écris encore  mon journal, au stylo, sur papier. Il ne faut pas perdre l'habitude d' écrire, de former des phrases, sans quoi l'on régresse trop vite. 


. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes? J'en viens rarement à bout.

Cependant, je me souviens d'avoir lu Les Thibaud de Martin du Gard en entier.


  As-tu un livre culte? Une trentaine.


Aimes-tu relire?

Oui. Chaque fois que je relis un livre, ce n'est plus tout à fait le même, parfois plus du tout. La lecture que l'on fait d'un livre dépend en partie des circonstances dans lesquelles on l'a lu la dernière fois.


  Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu'on a aimés?

Je n'ai pas eu cette occasion. 



Aimes-tu parler de tes lectures?

En principe, oui.


Comment choisis tu tes livres?  Je feuillette la presse écrite et du Net, je lis des blogs. Parfois j'achète un livre d'un auteur que j'apprécie déjà, sans avoir lu de critique. Je n'achète presque jamais au vu  de la couverture et du titre … il n’y a pas de titres qui me font vraiment envie, en revanche il en est qui me font fuir ! Je me méfie des titres mélo ou racoleurs ou populistes :quoi qu’on m’en dise je ne lirai jamais un livre s’intitulant «  Et Nietzsche a pleuré » ou «  les Mensonges du divan », je doute qu’un auteur cherchant à allécher avec de tels titres, puisse me plaire…

...je n'achète pas non plus le livre d’un auteur dont je n'ai pas entendu parler (en bien, de préférence...).

Pourtant, il m’arrive d’acheter des romans dont je me doute qu’ils sont mauvais. De temps en temps j’aime lire de mauvais livres.


Une lecture inavouable?

Qu'est-ce qu'une lecture inavouable ?

Du porno ?

Non, je n'en ai jamais lu.


Des romans roses ?

Oui j'en ai lu un, une fois, que j'ai trouvé dans un rouleau de sopalin(en cadeau) : un J'ai Lu collection «  Flamme ». J'ai noté tous les clichés. C'était marrant.


Pendant longtemps j'ai estimé qu'aucune lecture n'était inavouable... grave erreur !


J'ai eu beaucoup d'ennuis avec ma mère, lorsqu'elle découvrit le « Festin nu «  de Burroughs sur ma table de chevet.

A 15 ans, j'ai perdu une amie de classe à cause de ma lecture d'Edgar Poe qu'elle jugeait malsain.

Des proches ont été choqués autrefois que je lise   « Querelle de Brest «  de Genet. Une... querelle pénible s'en est suivie, au cours de laquelle j'ai voulu justifier que l'on puisse lire Genet  par intérêt esthétique, et que la morale n'avait rien à voir avec ça.


Mais plus tard, avec d'autres proches, j'ai boudé Sade, je ne lui ai trouvé aucun style, et pire, aucun esprit révolutionnaire, et l'on m'a  trouvée sotte. J'ai perdu des copains, pour le coup !


J'ai compris qu'il fallait non seulement cacher certaines de ses lectures, mais également bien des non-lectures....


Maintenant j'ai beaucoup de lectures (et de non-lectures) inavouables. Je me vois mal justifier que je lis des ouvrages de psychanalyse ou de philosophie souvent considérés comme chiants ou immoraux auprès de bien des gens de mon entourage.

Il n'est pas bien vu de lire la Bible avec certaines personnes. On passe pour un cul-bénit alors qu'on est seulement agnostique.

J'ai lu «  La Vie sexuelle de Catherine M. » à la cafétéria de la Fnac, en plusieurs fois, et je ne m'en suis pas vantée. J'ai réussi à le chroniquer sur le blog, mais je l'ai antidaté.


On  est considéré comme analphabète auprès de certains puristes si on lit des romans psychologiques traditionnels et des romans à énigmes...

Mais... d'autres gens, si vous lisez quelques auteurs «  Minuit », vous catalogueront comme un bonnet de (Mi) nuit....

Pour les clercs,  je ne lis pas assez de bons auteurs vraiment expérimentaux ;  pour d'autres sensibilités, je lis surtout des trucs chiants.


La vie de lectrice, c'est cool, mais la vie sociale c'est bien compliqué...



  Des endroits préférés pour lire?  Lorsque j'étais petite, à la mer, je montais dans un arbre assez haut  grâce à  beaucoup de branches basses.  Je lisais donc dans un arbre comme le Baron perché, et ce sont mes meilleurs souvenirs de lecture.


J'ai dû redescendre....

 

Un livre idéal pour toi serait:  

Un livre que l'on a lu depuis dix ans au moins, dont on relit des passages tous les ans avec plaisir, et auquel on pense spontanément au moins une fois la semaine.

Mais j'aime bien aussi la formule d'Ionesco «  Un beau livre c'est celui qui sème à foison des points d'interrogation »

 


. Lire par dessus l'épaule? Non.


  Télé, jeux vidéos ou livre:


Je n'ai que TF1, F2, FR3, et Arte. Je la regarde une fois la semaine, s'il y a un film intéressant que je n'ai jamais vu encore.

Une émission parfois ; J'ai regardé Arte sur Lévi-Strauss le 28 novembre. C'était ma dernière «  télé ».

Je n'ai jamais joué à un jeu vidéo. Je n'ai pas l'intention de m'y mettre.


  Lire et manger?

Lire et boire : du thé ou du café. Parfois un bonbon Ricola au citron ou un carré de chocolat noir. Une tartine... Au petit déjeuner je lis aussi, mais un journal, pas de livre.


Lecture en musique, en silence, peu importe?

En silence. Lorsqu'on lit, on  ne veut pas être dérangé...


- Lire un livre électronique ?  

C'est pratique d'avoir des textes consultables sur l'ordi et ça ne tient pas de place.

Mais je ne suis pas habituée aux écrans tactiles, je n'aime pas être obligée de télécharger tout le temps des fichiers, je  n'aime pas devoir m'enregistrer ici ou là, donner un mot de passe...

 Je suis attachée au livre en tant qu'objet : un livre est fait pour être en papier, encre, cuir ou métal s'il y a une belle reliure.... On aime le voir et le toucher.


-Le livre vous tombe des mains : aller jusqu'au bout ou pas?


Si l'on a promis à quelqu'un de le lire, oui. 


La question en plus



  -Quel genre de livres ne lisez-vous pas ?


 En fiction, je ne lis pas :

 La SF, la fantasy, le roman sentimental, le roman régional, le roman érotique,  le roman de guerre, le roman d'espionnage, les utopies ... et  la littérature expérimentale, pas beaucoup.Les livres de voyage pas tellement on plus.

Autrefois j'aimais la Science fiction comme littérature dite " de genre". Vers trente ans, je me suis mise au roman policier, et j'ai délaissé la science fiction. Depuis j'ai presque tout oublié de ces lectures...

 

Pour les documentaires, je ne lis pas :

D'ouvrages portant sur les sciences exactes et appliquées, la géophysique, la géopolitique, les sciences occultes, le droit, le « développement personnel »,  la musique, la gestion, l'économie, l'informatique ... 

Je ne lis plus guère de philo, et rarement des essais politiques.

 C'est bien dommage mais je ne lis pas de tout, loin de là ! Et vous ?




Partager cet article
Repost0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 14:40

La présentation du blog Nuages et vent, comme vous ne l'ignorez pas, consiste en la naissance d'un bébé blog dans des conditions précaires ( voir l'article n° 1 Entrée en scène)

Mais initialement, voilà ce qui était prévu....l'article zéro


NUAGES ET VENT

L’Etranger.

Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? Ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
- Tes amis ?
- Vous vous servez là d’une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie ?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté ?
- Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.

- Eh ! Qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !

Ch. Baudelaire (Petits poèmes en prose)

 

 

Dinard décembre


 

 

 

« S’en aller ! S’en aller ! Paroles de vivant ! »
[ Saint-John Perse ] - Extrait de Vent

 

 

 

















Anne Sylvestre " La Femme du vent"





Maman, le vent me fait la cour
Le vent me trousse et m'éparpille
Le vent me souffle des discours
Pardi c'est ennuyeux ma fille
Ça l'est bien plus encor Maman
Car le grand vent est mon amant

 

 

 

 

 

 



{Refrain:}
Fille folle amante du vent

boucle ton corset
Baisse bien la tête
Méfie-toi qui aime le vent

engendre la tempête
Engendre la tempête.

Maman le vent partout me suit
Le vent me presse et me bouscule

Il pousse mes volets la nuit
Pardi tu seras ridicule
De quoi ma fille a-t-on bien l'air
En accouchant d'un courant d'air

{Refrain}

Maman le vent m'aime si fort
Que je dois ouvrir les fenêtres
Il ne veut plus coucher dehors
Et je crois qu'un enfant va naître
Fille je m'en irai avant
D'être la grand-mère du vent

{Refrain}

Maman mon fils est né ce soir
J'en suis restée toute meurtrie
N'ai pas eu le temps de le voir
Il m'a laissé à ma folie
Et le voici parti Maman
Aux trousses de son père le vent

Mes amours ne sont que du vent

Est-ce aussi le vent que j'ai dans la tête
Puisque tu me fuis mon enfant
Je suivrai la tempête
Je suivrai la tempête.

 


               la fiancée du vent, c'est moi !

 

Kokoschka La fiancé du vent

 

La chanson d'Anne Sylvestre ne se trouve pas sur les sites vidéo, pas davantage sur Deezer aussi ne puis-je vous la faire écouter.

 

 

Tempête

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 15:19

Je remercie  par ordre alphabétique Calepin ( à qui je mets un lien), Eeguab, Keisha, Leunamme, Marco,  Ys et Yvon de leurs témoignages de sympathie.
J'espère qu'ils le liront.

Oui ce blog n'a plus grand chose à dire, mais on va le faire durer jusqu'à la fin de l'année. Il sera traité à l'aide de diverses médecines :


 Exaspéray, 

Idéffixor, Malatémesta, Vissgéraldine,

lipantoc, Mycustard

Domptératmine,  Clamséleplutarpossibl,

Septéal, Floréal, Bringal, Fringal,

   Vénusil, Transi-pacs, Primtemper

Démostel, Chibrocadabran, Placebide, Parékcétoumol, Hommégarstrois.


Non, les commentaires ne sont pas très importants.
Moi non plus je ne sais pas toujours quoi dire...

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 18:30
smileys Enerver

Plus personne ne vient?

j'ai la haine!


smileys Enerver
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher