Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 13:53
la Côte Basque vers Saint-Jean- de- Luz

voici la photo n° 2 ; personne n'a trouvé! C'est un endroit que j'adore!

du côté terre, c'est joli aussi

la Côte Basque vers Saint-Jean- de- Luz
la Côte Basque vers Saint-Jean- de- Luz
le sentier côtier

le sentier côtier

en face la maison Haïçabia

en face la maison Haïçabia

la Côte Basque vers Saint-Jean- de- Luz
Repost 0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 09:03
Gand du haut du château des Comtes

le blog est en pause jusqu'au 10 août environ. Je publierai seulement des photos de temps à autre. Vous aurez à deviner où furent prises les photos et ce qu"elles représentent.

Bonnes vacances !

le beffroi

le beffroi

Repost 0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 14:32

Adieu l’Ondine je t’aimais bien

On nageait dans les même palais tu sais

On lutinait les mêmes ondins

On se jouait les mêmes drames

Lorsqu’un mortel me prit pour femme.

Adieu l’ondine je vais mourir

C’est rien de périr en été, tu sais

Et j’pars en vrille sans t’faire de peine

Car vu que tu es une sirène,

Un peu d’écume te tient lieu d’âme.

Mais j’veux la cérémonie

J’veux qu’tu boives le thé d’minuit

J’veux qu’ton coeur ne soit pas d’pierre

Quand c’est qu’on m’mettra sous terre.

 

Adieu Cruel j’y pense encore

L’idylle d’un soir de Messidor

Toi qu’était beau comme le silence

Toi qu’était lourd comme une présence

Toi qu’était un peu maladroit.

Adieu cruel je vais mourir

C’est cool de mourir en Léthé tu sais

Je pars en terre sans faire de bruit

Dans une bière fraiche toute mousseuse

Fauchée par la grande moissonneuse.

Et j’veux qu’tu sortes faire un tour

Et que tu  ne sois pas sourd

J’veux  qu’tu sortes des ténèbres

 Du côté de Tostes Funèbre.

 

Adieu l’enchanteur je t’aimais

Adieu l’enchanteur je t’aimais tu sais

Toi qui m’as tant fait écrire mais

Ma plume est toute ensanglantée

Ma seringue traîne dans l’encrier

Adieu l’enchanteur j’vais mourir

C’est hot de mourir en été tu sais

Et j’pars en braise l’âme ravie

Emportée par tes ballades

Tes hymnes et tes litanies

Mais j’veux qu’ tu chantes j’veux qu’ tu brûles

Et que tu franchisses le seuil

J’veux qu’tu chantes j’veux qu’tu brûles

Les planches de mon cercueil.

 

Adieu collègues j’vous aimais guère

Adieu collègues vous m’étiez allergiques

Vous et vos inspecteurs hostiles

Vos carnets d’notes et vos stencils

Vos bavardages pédagogiques

Adieu collègues je vais mourir

J’vous laisse à vos autocritiques

J’ pars en fumée, foin de mon âme,

Que j’vendais par mois neuf mille balles

A l’Education Nationale.

Et j’veux qu’on pense j’veux qu’on prie

Et que tout le monde se mette en deuil

Je veux qu’on pense j’veux qu’on prie

Quand j’aurais tourné de l’œil.

 

Adieu mes songes j’vous aimais bien

Adieu mes songes adieu mes créatures

Vous qui viviez l’autre aventure

Vous qui étiez plus vrais qu’nature

Puissiez-vous survivre à mon corps

Adieu mes songes je vais mourir

Jamais vous n’m’avez déserté

Et puissiez-vous perdurer

Dans d’autres rêves d’autres pensées

C’est là mon plus cher désir

E j’veux qu’on m’lise une seconde

Et que l’on soit silencieux

J’vaux qu’on m’lise une seconde

Quand j’aurais quitté ce monde.

 

Adieu  mon homme  je t’aimais

Adieu les enfants j’vous aimais tellement

Je prends le train pour le néant

Et je fais des économies

Un aller simple cela m’suffit.

Adieu les enfants j’vais mourir

C’est juste de mourir en été voyez

de n'être plus,d'avoir été

de n'plus faire envie ni pitié

Et j’veux qu’on pleure qu’on soupire

Et qu’on plante un grand laurier

J’veux qu’on pleure qu’on transpire

Et qu’on m’couche sur le papier.

 

 

 

 

Repost 0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 20:15

L’image N° 1 : Eeguab a trouvé la réponse. Le procédé de modification s’appelle « embossage » il s’agit de créer du relief. Pas facile avec ce personnage !


L’image N° 2 : c’est le petit bout brûlé de l’hémisphère sud d’une baguette de pain normale de qualité française. Si vous mangez du pain brûlé vous ne grossirez pas.


N° 3 c’est l’intérieur d’un chausson aux pommes entamé. Surtout pensez à votre santé et  mangez cinq kilos de fruits et légumes par jour.


N° 4 c’est  l’orifice d’un sac à aspirateur presque plein. Curieux que cela n’ait pas frappé les dingues du ménage…


N° 5 ça se passait au jardin des Plantes avec les enfants.  Devant une pièce d’eau on attendait  avec l’appareil photo que l’hippopotame fasse son apparition.  Le voilà !


N° 6 C’est bien Adam et Eve, la version de Lucas Cranach. Le procédé de modification leur permet de se cacher un peu mais pas suffisamment.

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 10:32

hollande 4

c'est quoi 8 (2)

C'est quoi 3

C'est quoi 5

c'est quoi

 
Adam et Eve

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:03

 

Inspirée par   Aifelle,   

ll s'agit de répondre à chaque question par un roman lu dans l'année. Attention, tous ces romans ne font pas  forcément partie de mes préférés, on doit juste coller le plus possible à chaque question!

 

 

 

 

 

Décris-toi : une étrange créature

Comment te sens-tu ? : presque mort

Décris où tu vis actuellement : le pays oublié du temps

Si tu pouvais aller n'importe où, où irais-tu ? : passage du Désir

Ton moyen de transport préféré ? : les chaussures italiennes

Ton/ta meilleur(e) ami(e) : Dora Bruder

Toi et tes amis, vous êtes ? : de délicieux voisins

Comment est le temps ? :treize heures

Ton moment préféré de la journée : l'heure trouble

Qu'est la vie pour toi ? : la ballade de l'impossible

Ta peur ? la bête humaine ;

Quel est le meilleur conseil que tu as à donner ? : rupture

Pensée du jour : un meurtre est-il facile?

Comment aimerais-tu mourir ? : un pied au paradis

La condition actuelle de mon âme ? : désolations


 

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 13:11

Le 1 Michel Simon et Serge Gainsbourg dans " Un sacré grand-père"trouvé par Dasola.
Le 2 non trouvé c'est une comédie française un film de 1982
3 vous avez reconnu Mastroanni mais avec qui et où?
4 Le jardin des Finzi Contini : le partenaire de Dominique Sanda est Fabbio Testi;
5 Amadeus c'est juste
6 Profession reporter trouvé par Eeguab
7 Film italien se situant à Paris en mai 68.
8 Une comédie française de 1996.
9 Melville les Enfants terribles
10 Macadam Cow-boy
11La Belle noiseuse
12 La Dentellière
13 Stromboli
14 C'est bien Laurence Olivier  avec Joan Fontaine titre du film?
15 Ce n'est pas Rashomon, mais c'est bien Kurosawa
16 L'Ange bleu
17 Un film de 2007, américain que j'ai chroniqué d'ailleurs.

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 17:00

Michel Simon et Serge GainsbourgV

Marcello et Emma réconciliés mais le téléphone va sonneJardin des Finzi-Contini Micol et FabioMozart et Salieri
Jack Nicholson et Maria Schneider
 Innocents Eva Green et Michael Pitt
  Valéria Bruni-Tedeschi et Melvil Poupaud
 Elisabeth et Paul Les Enfants terribles Melville
 John Voigt et Dustin HoffmannFrenhofer et Marianne la Belle Noiseuse
  La Dentellière Pomme et François
 Ingrid Bergman et Antonio mariage forcé
 Laurence Olivier et Joan Fontaine Rebecca
 le Château de l'araignée Assaji et Whazishu
 le professseur Rath et Lola

vlcsnap-2011-08-26-13h03m32s88-copie-1

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 12:52
1
Huguenote par ma mère
Ignorée par mon père
Artiste par mon fils
Féministe par ma fille
 
Hantée par les Hébreux
Goûteuse d'art religieux
Bilieuse par ma mère-grand
Athée par mes ascendants
Ratée ô grâce à qui ?
 
Un peu beauf par mes frères
Ignorée par mes sœurs
Nourrie par les auteurs
Virée par les inspecteurs
Cherchant sans cesse un job
Et pauvre comme Job
Ratée ô grâce à quoi ?
 
 3
Poétique comme une geôle
Et pleureuse comme un saule
Poignante comme un remords
Lointaine comme le Pôle Nord
Perdue comme une brebis
Retorse comme un rébus
Usée par le déduit
Sans goût pour la vertu
Ratée ô grâce à qui ?
 
Étourdie par le rock
Affligée par le blues
Inspirée par le folk
Hantée par le baroque
Instruite par les classiques
Grinçante comme une fausse note
Abrutie par les cloches
Et gaie comme le glas
Ratée ô grâce à quoi ?
 
Tâtée par les tontons
Goinfrée parles tatas

Coursée par les larrons

et fuie par les Byrons

Aimant le sweet and sour
Et pour ce qui est contre
Grisée par la page d’amour
Tentée par la page blanche
 
Noyée ô dans la Manche...
Texte original (ne se trouve ni sur un site de vidéo ni sur Deezer
Catholique par ma mère
Musulman par mon père
Un peu juif par mon fils
Bouddhiste par principe

Alcoolique par mon oncle
Dépravé par grand-père
Sans classe par vieille honte
Névrosé par grand-mère

Royaliste par ma mère
Fataliste par mon frère
Communiste par mon père
Marxiste par mimétisme

Hépatique par la guerre
Ruiné par les soeurs-âmes
Vieilli par la bonne chère
Abruti par ces dames

Athée, oh, grâce à Dieu {x4}

Fripon comme un matou
Vertueux comme un principe
Coureur comme un toutou
Foutu comme un as de pique

Sensuel comme un caniche
Modeste comme personne
Dépravé comme un homme
Cabot comme un ministre

Double comme un notaire
Jouisseur comme un avare
Dur comme un militaire
Tendre comme un buvard

Ivrogne comme une vasque
Coureur comme un baryton
Con comme un ténor
Et beau comme le Veau d'Or

Athée, oh, grâce à Dieu {x4}

Cocu par ma moitié
Brimé par ma concierge
Haï par mes voisins
Détesté par les chiens

Raté pour les affaires
Ruiné par bonté d'âme
Malheureux comme un âne
Gâteux comme un fils-père

Catholique par ma mère
Musulman par mon père
Un peu juif par mon fils
Bouddhiste par principe

Royaliste par ma mère
Communiste par mon père
Raté par mes aïeux
Athée, oh, grâce à Dieu

Athée, oh, grâce à Dieu {x4}

 
 


 

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 17:29

Après le décès de Dominique Poursin l’on a trouvé sous son lit, couverts de poussière, 20 manuscrits, la moitié achevés, et un DVD ;  chacune de ces pièces était signée d’un nom différent, toutefois avec les mêmes initiales, et  à priori le même sexe ( ce qui est un peu décevant, toutefois certains récits sont d’un trans)

 

L’ensemble est en cours d’édition.

Voici cette bibliographie :

 

Daisy  Pavot « L’impératrice des bourgeons » roman sentimental

Damienne Pacôme « le jumeau du lac perdu » roman psychologique

Daniela Parechara n’a rien écrit mais a laissé un DVD dans lequel elle chante des parodies de chansons et comptines qui figuraient sur son blog. A capella.

Daphné  Philibert  un traité sur les papillons non titré

Dawn Pécheress  un roman expérimental écrit en franglais  L’Aube dead)

Deborah  Pallenberg ses mémoires : sœur d’Anita du même nom la suivait dans tous ses déplacements pour l’espionner titre idem)

Deirdre  Pasgroutin  (Mémoires d’une irlandaise gardienne de moutons «  Hairain »)

Délia  Pierce « En hommage à… »petite élégie pleine de délicatesse dans laquelle le bénéficiaire n’est pas nommé

Delphine  Pirouët (  « Mathématicienne » , recueil d’haïkus hermétiques)

Denise  Poujadlys( « Comment je me suis entraînée à  présenter le 20 heures pour me distraire »)

Desdémone Piélu ( théâtre «  Démon toi-même » en 1 acte très long avec deux personnages, phrases sans verbes, elliptique).

Désirée Poualle (un recueil de recette de cuisines «  A la recherche du pain perdu »

Destiny Palançon ( roman policier une femme qui s’introduit dans une famille comme au-pair girl pour voler le bébé  titre «  La jeune fille « 

Diane  Pruvost (vie quotidienne, cinq gosses un mari qui la battent, «  Moi Diane P. ménagère, mariée, mère de famille… » )

Dizzy Polder (musicienne néerlandaise mélancolique auteur d’ »Amsterdame »)

Doëtte  Pragnon (notre bretonne tient une agence immobilière et cherche à fourguer des maisons hantées, va rencontrer un mec et en faire la victime de ses machinations ;  récit de ses aventures in «  Menez Homme »)

Dolorès Pericoloso (récit de 300 pages en une seule phrase à propos d’une femme qui se suicide en se jetant du train Paris- Milan ; titre «  Tégéversé )

Dora Palomaar (une thèse sur Picasso «  Maar des maîtres »)

Dorade Pescado  « je tourne en rond, ma vie dans un blogal »

Doris  Piscarille Torride torrera » roman sentimental hard

Dorothée Pélisson (rentière avec 900 euros par mois, la narratrice raconte sa vie de célibat sous les toits dans une ville où il pleut neuf jours sur sept) récit réaliste et ironique avec beaucoup de pensées rationnelles titre «  Chambre de Bonn »

Drusilla  Passiflor recueils de poésies privilégiant la lettre S et les activités de créatures rampantes. «  Russmambos »)

 

Votez pour votre préféré !

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher