Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 10:28

   Tard dans la matinée.

 

-J’ai lu ta pièce, enfin celle qui t’as inspirée pour Melchior…l’Eveil du printemps… c’est donc moi, ce type lâche, ce Moritz, ce mauvais élève qui rêvasse dans sa tombe, en regardant les turpitudes des imbéciles qui s’agitent en tous sens ? Et puis Melchior, il doit devenir le héros ? Combattre, avoir la réussite économique, gagner la princesse. S’il savait, pauvre enfant !

-Tu n’as pas compris.


   Guillaume et Nelly parlent depuis la veille au soir de leur vie future, du passé, du présent, mêlant les trois temps et les divers projets qu'ils tentent d'élaborer. Chacun raconte son histoire  y mêlant la troisième qui leur est déjà commune depuis peu. Les gestes se heurtent aux paroles dans un désordre tout ensemble joyeux tendu et violent.  Guillaume tremble un peu,  comme un vieillard, comme un enfant , comme un homme.

   

Il reproche à Nelly son attirance pour d'autres que lui, pour Andrew, qu'elle ne déteste que parce qu'il l'a repoussée. Elle nie. Il éclate : tu convoitais Andrew avant moi mais les appas trop visibles le rebutent. D'où cette aversion pour ton corps que tu ressasses toujours, inconcevable, si je comptais vraiment pour toi. Nelly pleure d'être  devinée en partie. Elle ne pourra pas tout dire...


Quand elle reprend son souffle, c'est pour mettre en évidence la cour assidue que Guillaume faisait toujours à des danseuse brunes, médiocrement touchées par ses feux, et le méchant second rôle qu'elle a si souvent joué de celle qui se donne, et que l'on prend, faute de mieux. Guillaume dément avec force.

Finalement, ils convinrent que  depuis deux jours  au moins, et neuf ans au plus, ils s'aimaient.


   Nelly  s'inquiète de Melchior. Pourquoi ne donne-t-il pas signe de vie ? Il aurait dû frapper à leur porte et même entrer ou appeler. Il explore la maison, disait Guillaume, il est peut-être descendu à la cuisine, pour chercher de la nourriture ? C'est très dangereux, je me lève. Elle en était à son cinquième je me lève, lorsqu'ils entendirent  le carillon. « C'est ton cousin, fit Nelly. Ce Stubborn.

-Pourquoi le nommer ainsi ?

-C'est que je le trouve stupide et borné.

 -Mais, « Stubborn » ne signifie pas «  stupide » ni même «  borné ».

- je le sais, Nelly se leva en hâte, repoussa ses cheveux emmêlés, je vais dans la salle de bain, reçois le comme tu veux.


Au premier,  Guillaume aperçut Melchior assis sur la moquette qui trempait une tranche de pain de mie dans un pot de Chrismas Fruit, suçant délicatement la peau des prunelles. En même temps, il discourait avec un petit personnage bleu auquel on avait peint des cheveux blonds : une fille. Une naine de Blanche-Neige.

 L'enfant ne voulut pas lui montrer le jouet et manifesta une hostilité manifeste. Lorsque Guillaume lui proposa une boisson, il refusa au motif c'était Mathieu qui lui préparait son chocolat.

« Je n'ai pas de chocolat, fit Guillaume ; après un instant de silence. Et c'est moi qui m'occupe de ton déjeuner désormais. »

Pourrait-il un jour parler de Mathieu à Melk  et de quelle manière ? La sonnette retentit encore.

Il fallait répondre.

Ils regagnèrent le living, où prenait l'escalier, le gamin s'apprêtant à descendre avec lui.

Sans doute croyait-il que Mathieu sonnait .

 A ce moment, Nelly atteignait le premier d'une démarche vive et gracieuse, joliment vêtue en noir et blanc, fleurant  une Eau de Cologne citronnée. Tous les trois vinrent accueillir le visiteur au  ré de chaussée. Je ne pense pas à Andrew,  lui dit Guillaume, mais plutôt à Bernard l'éditeur de la Fée du Logos, il m'avait prévenu d'une visite ces jours-ci...

 


Guillaume ouvrait enfin la porte, et ils se turent.

 C’était Eve Wilson qui tenait à la main une bouteille de lait se préparant à dire que le liquide risquait de tourner si on la laissait dehors par cette chaleur.

Il le dit d’ailleurs, mais avec un certain manque de naturel.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher