Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 22:27
Ma nuit chez Maud

 

Le narrateur et personnage principal Jean-Louis( Jean-Louis Trintignant) est un mathématicien ingénieur qui revient d'Amérique Latine pour se réinstaller en France, à Clermont-Ferrant où l'appelle son nouvel emploi. Clermontparce que c'est la patrie de Pascal. Les « Pensées «  accompagnent le film, alimentant les conversations, servent au narrateur à se définir face aux autres.

 

Il a environ trente-cinq ans et songe à se marier. Se demande aussi comment se forger une régle de conduite morale qui lui convienne sans trop l'éloigner de la communauté catholique dans laquelle il veut continuer à être accepté.

C'est à la messe qu'il rencontre sa future femme avec l'immédiate certitude que ce sera la sienne. Il croit à la prédestination de la façon suivante «  dieu a décidé conjointement avec moi » et j'y mettrai du mien autant qu'il sera possible. »

la future femme est Françoise une jeune blonde méfiante et culpabilisée ( on saura pourquoi plus tard) interprétée par Marie-Christine Barrault.

 

en 1969,le personnage de Jean-Louis me parut très original, pour ne pas dire non conformiste! Toutes ces préoccupations, ce langage, si loin de mon univers de lycéenne contestataire, exerçait un fort attrait, avait le charme de l'exotisme.

 

Et maintenant? Ce film paraît très sobre. La caméra est discrète, derrière les conversations philosophiques et l'espèce de marivaudage pascalien qui donne le ton à l'intrigue.

 

Jean-Louis est invité par son ami Vidal ( un prof de philo qui porte le nom d'un dictionnaire de médecine) chez Maud ( Françoise Fabian) une jeune femme divorcée. Vidal et elle ne savent pas s'ils veulent l'un de l'autre. Ils sont athées et tentent de jouer un tour à Jean-Louis qui prétend ne jamais coucher avec une femme sans lendemain même si celle-ci est séduisante.

Maud lui lance un défi : résistera-t-il en passant la nuit dan le même lit qu'elle? L'ambiguïté de Jean-Louis charmeur et moralisant, sa fausse naïveté plaisent à cette femme.

La moitié de la nuit se passe, et l'ingénieur soutient alors que s'il ne s'est rien passé entre eux, c'est l'effet de sa volonté naturelle. Il n' réprimé aucune impulsion par devoir religieux.

Maud exige alors qu'ils se dévêtent. Nous souffrons avec elle de la tranquillité de l'homme couché à ses côtés, qui rien ne paraît troubler. A l'aube, elle l'enlace et il ne sait plus très bien...

Suivant la logique des « contes moraux » il doit être à deux doigts de succomber à la femme qui vient prendre la place de celle qui s'est absentée au début du film ( la blonde qu'il avait abordée à la messe, Mais il doit résister avec l'aide du hasard ou ici de Dieu. A la fin il retrouve celle qui compte.

 

La position où se trouve Jean-Louis est déplacée par rapport à celle réservée aux hommes : résister ou se donner, c'est , dans ce film là l'affaire de l'homme. Maud joue le rôle de la séductrice. Couvre-lit en fourrure, belle femme nue, voilà à quoi Jean-Louis doit renoncer pour Françoise, une chambre d'étudiante aseptisée, une femme qui ne lui a rien promis, se dérobe et dont il sent qu'elle a quelque chose à cacher.

Doit-il être fier d'avoir résisté à Maud? Non, car à Françoise, il prétendra avoir eu une aventure avec Maud.

 

 

Rôle de la nature : la partie avec Maud a lieu dans un cadre de montagne enneigée, la fin du film quelques années plus tard nous emmène sur une plage de sable où les protagonistes se revoient,

Un film intelligent et ironique que l'on revoit toujours avec plaisir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Poursin - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher