Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:20

Joyce-Carol Oates La Fille du fossoyeur
Philippe Rey, 2010, 650 pages. Titre original » The Gravedigger’s Daughter « Rebecca Schwart travaille dans une usine de caoutchouc pour élever son petit garcon de trios ans Niley. Nous sommes dans la vallée du Chautauqua état de New-York en 1959. Rebecca...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles Etats Unis
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:18

Paul Auster Moon Palace
LP, 317 pages, 1990 Citation en exergue « Rien ne saurait étonner un américain » Jules Verne « De la Terre à la Lune ». Marco Stanley Fogg nous fait le récit de sa vie de 1965 à 1972 . De dix-huit ans lorsqu’il arrive à l’université Columbia à NY pour...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles Etats Unis
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 22:59

Il ne s'agit d'aucun livre en particulier! J'ai recopié dans un Télérama vieux de quatre ans, des séries de clichés à propos de romans qui venaient de sortir. J'ai voulu réunir un grand nombre de poncifs que l'on retrouve souvent dans les critiques de...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 11:02

Partager cet article
Repost0
Published by dominique Poursin - dans Photos et journal de vacances
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 23:00

Ce récit ne ressemble à rien ce que vous avez déjà lu. C’est un roman qui vous accroche pour ne plus vous lâcher. Un magnifique récit aussi difficile à résumer qu’il est vivant et palpitant, qu’une plume alerte et créative a couché sur le papier, pour...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by dominique Poursin - dans Jeux et parodies
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 23:49

Keigo Higashino La Maison où je suis mort autrefois
Actes-sud Noir 2010. ( 1ere édition originale en 1994).252 pages, 18 euros Le titre absolument irrésistible, m'a fait me précipiter sur cet ouvrage! On a tous une maison où l'on est mort autrefois. Voilà une variation éprouvante à partir de ce thème....
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lecture policiers littérature japonaise
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 23:42

Pierre Mc Orlan Le Quai des brumes
Texte de 1927. Paris, un soir d’hiver vraiment rude. Jean Rabe entre à l’auberge du « Lapin agile » à Montmartre. Il a vingt ans, bachelier mais tout de même SDF, a tenté plusieurs fois de travailler mais s’est toujours fait jeter, n’a pas de famille,...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles romans français
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 23:08

Daphné Du Maurier L’Auberge de la Jamaïque.
1935. Voilà un roman de 350 pages environ qui ressemble beaucoup à ceux que je lisais entre douze et quinze ans d’Elizabeth Goudge ou de Rosamond Lehmann, voire des sœurs Brontë… Sauf que ce n’est pas la même lande. Ici c’est la Cornouaille du nord, vers...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles Angleterre
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:30

Oe Kenzabûro Gibier d’élevage
Folio 2 euros 120P 1958. le grand écrivian japonais Oe Kenzabûro, lauréat du prix Nobel de littérature en 1994 a écrit ce texte dans les années 50; cette nouvelle est l'une de ses toutes premières oeuvres, et a reçu un prix au Japon en 1958. Pendant la...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans Lectures romans, nouvelles littérature japonaise
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 09:37

Définition ordinaire : L’éloignement de deux personnes affaiblit l’affection qu’elles se portent mutuellement. Origine Proverbe latin. Ce proverbe trouve sont origine dans un poème de Properce (Ier s. av. J.-C.) extrait d’Élégies. Loin des yeux …dans...
Lire la suite
Partager cet article
Repost0
Published by Dominique Poursin - dans En vérité je vous le dis ni lu ni commenté"
commenter cet article

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher