Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 17:57

 

 

De 2010 à 2018 : les personnages de «  Bienvenue au club » que l’on retrouve pour la troisième fois ; cette fois-ci ils ont 50 ans et des poussières. 

Benjamin vit dans un moulin sur la Severn ( rapport avec le Moulin sur la Floss ? ) et aime écouter le murmure de l’eau. Il vit seul et vient de terminer l’énorme livre qu’il voudrait publier … Des milliers de pages pour le roman proprement dit, un autre millier pour « le contexte socio-historique » et un troisième mille pour l’accompagnement musical de tout cela ! il faudra son ami Philip  devenu directeur d’un centre d’attraction et éditeur par la même occasion,  et toute sa bienveillance et d’autres volontaires amis (un ancien prof, un ancien condisciple retrouvé par hasard, Charlie, ) pour en tirer deux cent petites pages valables…Benjamin  pense toujours à son « seul amour » la fameuse Ciceley ( j’ai du mal à m’en rappeler personnellement !!) et donc il se vautre pleinement dans la nostalgie.

Pendant ce temps, Loïs sa sœur, elle aussi pense à son premier amour ( décédé dans un attentat dans le premier tome, ça je m’en souviens c’était un moment fort de ce roman)  et délaisse son époux avec qui elle ne vit pas.

 Sophie, sa fille, est un personnage important de cet opus. Nous allons suivre sa vie sentimentale : professeur d’histoire de l’art, elle en a marre des universitaires et s’éprend sérieusement d’un moniteur d’auto-école. les méandres de sa vie conjugale et professionnelle  la mène notamment à faire  une croisière très « bobo » en Scandinavie et pays Baltes , avec de sinistres personnages: je vous recommande cette croisière, c’est le passage que j’ai préféré dans ce roman ! Coe y est féroce et humoristique comme à son meilleur !

Enfin Doug, toujours journaliste politique, on nous le montre prenant des tuyaux d’un certain Nigel qu’il rencontre toutes les semaines dans un pub.

Les années passent, les parents âgés meurent, les héros n’évoluent guère : depuis l’adolescence ils vivent dans un microcosme (les anciens et anciennes  de King’s College) et y restent, le club reste le club, sauf que Benjamin est ami avec Charlie qui ne fréquentait pas King’s College, ni aucune public school , ce personnage permet une ouverture sur un autre monde.  

Arrive le Brexit qui surprend et horrifie les héros ; pourtant on a vu l’Anglais moyen se replier sur lui-même et haïr les « étrangers » même les plus intégrés. Les personnages du Rotter’s Club aussi restent dans leur « bulle «  même en quittant leur pays natal devenu invivable !

Dans l’ensemble j’avoue m’être un peu ennuyée : les personnages du Rotter’s Club tournent en rond. J’ai préféré l’univers de Sophie qui représente la descendance du fameux club, et la famille de Charlie qui sort de l’ordinaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

keisha 29/09/2019 07:18

Je suis en train de le lire (moi aussi j'ai lu les deux premiers et n'ai pas oublié l'attentat, ah c'était dans le 1, alors)

Dominique Poursin 29/09/2019 13:45

c'était dans le 1 effectivement! La sœur de Benjamin est restée choquée assez longtemps... mais je ne me souviens pas de l'idylle de Benjamin avec Cicely ni du fait qu'il aurait une fille aux USA. Cela ne me rappelle rien! je devrais reprendre les tomes précédents.

Présentation

  • : Nuagesetvent
  • : Comptes rendus de mes lectures avec des aspects critiques + quelques films de fiction Récits de journées et d'expériences particulières Récits de fiction : nouvelles ; roman à épisodes ; parodies. mail de l'auteur : dominique-jeanne@neuf.fr
  • Contact

Rechercher